La taille des arbres fruitiers

Catégories :Jardin, VergerMots-clefs : , , , , , , , ,

Ce titre d’article est bien vague, ce  pourrait être l’énoncé d’un livre traitant au sens large de la  » taille des arbres fruitiers »!
Car il faut d’abord définir de quelle type de taille il est question; de reprise, de formation, de fructification, d’hiver, en vert, de ravalement, de maintenance…?

Puis mieux cerner le type de silhouette de l’arbre; libre ou formée, plein-vent , demi-tige, palmette, fudeau, cordon? Comme vous le voyez le sujet est vaste.
Le programme de la taille des arbres fruitiers cette semaine au Prieuré, concerne les fruitiers libres du verger des pommiers.
Agés maintenant de près de vingt cinq ans, la taille de formation n’est plus réellement à l’ordre du jour.

Gros plan charpentières

Charpentières formant la couronne

En effet, depuis longtemps la couronne et ses charpentières sont élaborées donnant ces allures caractéristiques d’arbres élevés de verger de plein-vent.
Ces formes libres ne necéssitent pas non plus une taille de fructification appuyée comme pour des formes strictes, telles les palmettes et cordons qui sans les mains expertes d’un jardinier retournent à l’état sauvage en peu de temps.
La taille consiste prioritairement de permettre à la lumière de pénétrer au coeur de l’arbre. A cette fin, les départs abondants poussant au centre , vigoureux et droits vers le ciel sont éliminés radicalement, et ceci sur environ les 2/3 des longueurs des charpentières formant la couronne.
Puis si necéssaire, tailler l’extrémité des branches étant trop ramifiée, épuisée du fait des ans de productions et de surcroît gênantes pour le passage sous l’arbre en raison de cette posture courbée vers le sol.

Que de branches !

Eclaircissage du coeur de l'arbre

Détails branches ramifiées et productives

La taille est dite  » en -dessous », cherchant à éliminer une partie de l’arbre trop ancienne et devenant innapropriée pour favoriser un nouvel allongement situé le plus près possible et devenant la partie de rajeunissement du houppier de l’arbre.
Cette taille  » élagage » a pour objectif de maintenir une production régulière chaque année, une silhouette hamonieuse et fonctionnelle pour l’arbre.
Cette taille est la description de la technique permettant d’obtenir des arbres fruitiers à pépins conduits en verger  » à la Normande », image bucolique d’un verger au sol enherbé et fleuri où des moutons paissent à l’ombre des pommiers…

Verger à la Normande

Le creux de l’hiver et en période hors-gel est le bon tempo pour ces opérations d’éclaircissage et d’aération. Attention, à consommer avec modération !
De crainte d’un printemps hâtif et d’un bourgeonnement précoce, risquant d’être mis à mal par les interventions de taille, janvier est à point nommé cette année pour cette taille dans le verger.