Miss Corymbelle

Catégories :Ouvrage bois, Petit fruit, VergerMots-clefs : , , , , ,

 Pour les Bleuets , c’est la révolution ! Ces charmantes petites baies au terme de plus de vingt ans de développement ont fait leur temps. Une production moindre , un dépérissement progressif et surtout une élévation sur bois caractéristique sont les signes d’un vieil âge.C’est donc  un arrachage qui a été éffectué , nul besoin de machine hydraulique pour venir à bout de notre vingtaine de corymbelles , une pioche- tranche est largement suffisante.
Une fois ceci fait , nous avons procédé à l’enlèvement pur et simple de la cinquantaine de centimètres de terreau.
C’est l’épaisseur dans laquelle les Myrtilliers se sont le plus développés , le système racinaire de ceux-ci ayant totalement envahi ce volume de substrat.
Puis grâce à la technique du double béchage , c’est le restant de terreau qui est entièrement retourné , nettoyé des racines éventuelles. Ainsi , la fosse de terreau des  » Berries «   est travaillée en profondeur , le terreau ancien s’en trouve de cette façon décompacté et aéré.
Pour retrouver un volume de substrat adéquat pour nos nouvelles plantations , la mise à niveau se réalise avec un apport de compost et de terreau de plantation tout neuf.

Un sac de terreau par mètre carré.

Tuteurs et cordeau...

Tuteurs en place pour le plessis.

Plessis en Saule marsault.

Ainsi fait , c’est le moment de la restauration de la clôture de bois qui ceinture nos planches de Grands Myrtilliers , palissade qui est pour cette fois – ci accompagné d’un plessis bas en saule marsault , histoire d’habiller les parterres et de provoquer des tracas à nos amis les merles…
Pour la plantation , il est préférable d’attendre que notre substrat se soit tassé. Le temps des fêtes fera parfaitement l’affaire , tout le monde au repos !
Pot de Myrtillier en attente !