L’émondage des hêtres .

Catégories :Botanique, Haies, Jardin, OutilsMots-clefs : , , , , , , , , ,

Voici un terme désignant une action de taille et d’intervention hivernale assez spécifique. Bien que d’origine sylvicole , cette technique s’applique t’elle au jardin avec les hêtres du labyrinthe qui ont droit aux  » oreilles bien dégagées » .Le dictionnaire est précis ; «  émondage , opération consistant à couper les branches latérales, et parfois le tronc pour faire naître des rejets dont on utilise le bois  » .

Lumière automnale sur le feuillage du fayard.

Avec une telle définition, je dois évidemment mettre un bémol pour l’utilisation de la technique de l’émondage dans les jardins du Prieuré !  Il est sûr que les rejets latéraux des hêtres sont inutilisables à toute entreprise et l’objectif n’est pas utilitaire… ceci est vrai pour l’obtention de bois de feu via la formation  » d’arbres tétards » par des émondages réguliers au fil du temps.
Alors optons pour un élagage léger ou une taille sévère comme terme d’intervention !
En effet les haies ont ceci de pénible, elles poussent ! Tant et si bien que leurs dimensions deviennent rapidement hors normes. C’est le cas pour les topiaires des hêtres du labyrinthe qu’il faut reprendre de façon serrée.
Cette taille est longue , fastidieuse et minutieuse. Elle se pratique à l’ancienne , avec de surcroît la règle et le niveau pour une reprise d’aplomb.

A faire !

C'est fait !

Règle et niveau à l'horizontale.

Règle et niveau à la verticale .

Deux jardiniers travaillent ainsi, l’un tenant la règle et le niveau à la verticale pendant que l’autre pratique une  » saignée » de marque tous les 60 cm environ, par la suite il suffit de relier ces marques les unes aux autres par la taille complète de la haie.
Nous travaillons une épaisseur d’environ 10 cm de reprise, ce qui rend l’utilisation des tailles-haies électriques impossible.

Détail de coupe de ravalement.

La progression se fait donc essentiellement avec des outils de coupe non motorisés, tels la scie égoïne, le sécateur de force et le sécateur usuel.
Inutile de préciser que le temps d’intervention est plus conséquent que lors des interventions estivales  avec l’outillage électrique de pleine saison. Tout comme le volume des déchets organiques produit !

Ramassage des déchets abondants.

Mais c’est à ce prix que la maintenance des silhouettes et dimensions de ces grands topiaires reste assurée, cette opération est la troisième dans la vie des hêtres d’Orsan, ce qui fait un sérieux  » ravalement de facade » environ tous les 7 ans.
En tous cas, pas de panique avec ce genre d’intervention, nous avons tout l’hiver pour mener à bien l’élagage programmé. Seule une période de gros gel pourrait compromettre la pratique de cette taille bien évidemment. Pour l’instant avec cet automne lumineux et tiède, c’est une joie que « d’hêtre jardinier » .

Avant...

Après...