Prêt à poser.

Catégories :Jardin, Ouvrage bois, RosiersMots-clefs : , , , , ,

Le jardin du Prieuré est marqué par ses nombreux ouvrages de bois et une loi est commune à toutes ces oeuvres ; il est incontournable de les restaurer régulièrement. Du plus humble au plus imposant il se pose toujours la question donc du renouvellement…Pour les ouvrages comme les gloriettes de la fontaine la réponse est claire ! L’intervention ne peut se faire qu’en période hivernale car propice à l’optention et au travail spécifique du châtaignier.
De plus , c’est sur place que chaque pièce est restaurée  tant les dimensions rendent impossible toute réalisation au préalable car un déplacement est proscrit.

Trop vieux...

A refaire !

Pour les ouvrages plus restreint comme les petites barrières séparatives ces pièces peuvent être réalisées à l’abri puis installer dans le jardin au moment opportun.
J’ai appliqué dernièrement ce protocole pour les pyramides du cloître. Dix rosiers grimpants sont présentés tout au long du promenoir et sont palissés sur de hautes pyramides.
L’état de ces pyramides est dégradé et la remise à neuf s’impose. La restauration extérieure est toujours  » galère »,  l’option d’une construction en série et à couvert est donc envisagée.

Pommeaux de base sur une pyramide.

René à l'action.

Sur un gabarit surélevé, les empreintes de base sont repérées ainsi l’ensemble des pyramides sera assez homogène.
Au nom de la diversité , différents modèles allant par paires sont dessinés puis savamment réalisés avec soins et fidélité à l’atelier.

Pyramides fraîches en attente.

Quelle aisance ! Sitôt une météo favorable, une période de travail des rosiers obligatoire et du temps disponible suffisant, la construction aléatoire d’une de ces pyramides en extérieur n’est plus à prendre en compte…
Toute comme pour la menuiserie, le prêt à poser est réalisable à Orsan et un jardin comme celui du Prieuré  » il n’y en a pas deux comme lui ! ».