Rosier  » Tigre « 

Catégories :Botanique, RosiersMots-clefs : , , , , , ,

Dans cette catégorie féline, il y a le requin et l’arthropode parasite des platanes par exemple… Voilà des années une firme célèbre nous proposait  d’en mettre un dans notre moteur, moi c’est dans le jardin que je vous alerte d’une telle présence!.En effet sous le pseudonyme exotique, je fais allusion aux vigoureux rosiers classés plus exactement du terme de  » rosier liane ». Descendants de « rosiers lianes botaniques » aux dimensions spectaculaires, attention de les mettre dans votre jardin en un lieu avec de l’espace; un tigre dans un clapier à lapins, ça le fait pas!.

Tigre sauvage!

A Orsan, la gloriette pyramide d’entrée au jardin de Marie fait office de tour de garde, deux  » tigres  » gardent le passage;  » Kew Rambler » et  » Treasure Trove ».
Bien évidemment par nature ces rosiers sont non-remontant, c’est donc le plein moment pour leur refaire un pelage luisant. Mais attention aux griffes!.
Inutile de préciser que les habits de soie et la tenue légère sont à proscrire si vous êtes novices pour attaquer ce genre de bestiaux!.
Car ce n’est pas en les regardant que l’affaire va se faire, lors de ces interventions je pense souvent au Prince charmant qui pour accéder au chateau de la Belle endormie doit lutter avec un épais mur buissonnant et piquant: même combat…la Belle endormie en moins!.

A l'attaque...

Rosier à terre.

Agés de deux ans nos deux  » tigrous  » se laissent encore faire, nous sommes dans la phase d’extension de leurs squelettes. La lecture du réseau des allongements est très lisible, ceci permet de dépalisser des parties entières des rosiers pour un meilleur travail.
Après observation, les allongements mal placés ou ayant déjà  abondamment fleuris sont éliminés puis le rosier est repalissé en situation sur la gloriette.
L’image de la toile d’araignée reste une belle analogie pour tenter de comprendre dès lors notre action.
Tant que possible la pyramide et ses piliers se voient recouverts de façon harmonieuse et égalitaire par les longs allongements produit par le rosier.
De solides liens effectués au raphia synthétique assurent la fixation du rosier sur l’immense support bois de la gloriette.

A l'assaut !

Encore une année pour obtenir une couverture optimale, puis viendra le subtil travail de rajeunissement et remplacement tout en veillant à garder un aspect et une étendue couvrant l’ensemble de la gloriette.
Avec près de 8 ml de développement  annuel,  » treasure Trove » et  » Kew Rambler » ne feront qu’une bouchée de la gloriette de passage au Jardin de Marie.

Une année de croisssance!

Défaire et refaire...

Prenez garde lors de vos prochains achats de bien vous renseigner sur le pédigree des rosiers que vous achetez… car les  apparents mignons chatons que vous tiendrez dans vos mains pourraient se transformer un jour en  » agréssifs tigres  » !. Et plantés à proximité de votre porte de maison vous en interdire l’accès…?