Impression de stage.

 Se prénommer Florie et travailler dans un jardin, que demander de mieux ? Pour Florie  la période de stage est terminée également , délaissant un instant le sécateur pour la plume elle utilise avec joie  la tribune « Impression de stage  » sur le blog.
 Lors de mon stage pratique dans le cadre de ma formation BAC professionnel Aménagement Paysager. J’ai effectué sept semaines de stage. Lors de cette période j’ai fait beaucoup de travaux diversifés, tous plus intéressants les uns que les autres. l’élément appréciable de ces travaux réalisés ce fut d’être souvent seule comme en entreprise, par ce fait, j’ai acquis une part d’autonomie.

J’ai beaucoup entendu parler de la tondeuse hélicoïdale à l’école ou même dans mon entourage. J’ai eu la chance de l’utiliser. C’est une autre façon de tondre que j’ai découvert, a cet égard, ce mode de travail du gazon est l’une des particularités que j’ai aimé pratiquer lors de ce stage. Cette tondeuse équipée d’un sulky est une tondeuse anglaise (Atco), au système de roulage permanent, son mode de coupe est très particulier et rappelle les « ciseaux du coiffeur ». Ce qui est étonnant avec cette machine, c’est la vitesse de tonte, ainsi que le bruit amoindri, on ne peut pas la comparer à une tondeuse traditionnelle. La fréquence de tonte dans le jardin est de deux fois par semaine avec cette machine. Le Prieuré possède deux de ces machines.

Le gazon du Jeu de Maillet

 J’ai pu aussi observer les jardiniers du Prieuré avec des tailles-haies électriques, pour ma part, cet outillage est plus léger que le taille-haie thermique et de fait sa rapidité d’utilisation est différente. Lors de mes travaux, j’ai utilisée la cisaille manuelle pour la taille des ifs (Taxus baccata). Cette technique de taille est physique  mais la coupe du végètal est propre. Après avoir taillé le haut et le côté en respectant au mieux le « fruit » de la haie, il y a le ramassage que l’on opère avec un rateau à gazon, un balai et une pelle pour ramasser les déchets. Ensuite, ils sont enmenés au compost pour être brulés. La période estivale est le moment opportun pour la taille des rosiers non-remontant. L’opération se déroule comme telle ;

Autoroutes, nationales et départementales..

  • Dépalissage du rosier
  • Sélection des allongements de l’année par la taille au sécateur, des branches ayant abondamment fleuries. Cette pratique a pour but  de provoquer le maximum de » pousses à bois » pour la floraison de la future année.
  • Palissage à nouveau du rosier ainsi travaillé à l’aide d’un raphia synthétique (scoubidou) en pratiquant tant que possible l’arcure des rameaux afin de « casser la sève » .

Palissade du Pré fleuri

C'est écrit sur l'étiquette...!

Lors de ma première période de stage j’ai semé du gazon et le pré fleuri, au début à cet endroit il n’y avait rien. Alors, j’ai ratissé, nivelé la terre et enlevé les cailloux, pour enfin semé le pré fleuri et le gazon. Après cette opération, j’ai roulé toute la surface semée. Puis lors de mon deuxième stage, j’ai observé le résultat de mon travail, le pré est en fleurs avec des Cosmos, Soucis, Malope… Puis le gazon à levé. A ma grande satisfaction, c’est ce même gazon travaillé en avril que j’ai tondu avec la tondeuse hélicoïdale.

La " Formule 1" de la tonte !

 

Les " Ciseaux de coiffeur"