Florence, florilège, flore, floralie, floriculture….

Catégories :Flore, Haies, Insectes, Jardin, Ouvrage boisMots-clefs : , , , , , , , , , ,

Tout ces mots ont la même racine que fleur, c’est justement en envisageant l’avenir pour une parcelle fleurie que sont dirigés actuellement les travaux. Une première reflexion conclut la nécéssité de cloisonner  » le terrain de jeu » de la jachère future adjacente.Pour cela nos bons vieux charmes communs sont les végétaux révés, de plus une petite mise en forme leur donnera fière allure. Le profil de la haie en croisillons fait toujours recette, pourquoi s’en priver!

Pose des bambous en croisillons

Haie des charmes sur alignement des tilleuls

Haie dans son entier

Le protocole de montage est bien maitrisé depuis de longues dates; tuteurs implantés à distance régulière pour porter trois lignes de fils lisses.
Avec une règle calibrée tous les 33 cm afin de prendre des points au marqueur sur ces fils de fer, permet de fixer sans faille les bambous  d’inclinaison et de distance régulière.
Ceci fait, c’est la plantation des  » Carpinus betulus » après un habillage des racines et des branches au sécateur. Puis l’attache sur les bambous au scoubidou assure la mise en forme des charmes pour la haie future.

Règle étalonée pour plantation

Ceci fait, la réflexion se déplace sur les fleurs de la jachère fleurie. Notre choix se porte pour des annuelles d’environ 90/120 cm de hauteur; cosmos, zinnias, malopes..
Bel effet assuré, certes mais avec ce genre de jachère haute le risque du versement des plantes de bordure est une certitude presque acquise!
L’idée d’une petite clotûre rustique fait son bonhomme de chemin… Quelques poteaux dormaient dans les greniers depuis si longtemps qu’il était temps de les réveiller et de leurs donner un rôle.

Fait avec la tronçonneuse!

Détails des poteaux

Des coups de tronçonneuse en tête leurs donnent fière  silhouette et ils deviennent à distance égale de répartition l’ossature de la palissade.
De long perchis de charmes venant de notre forêt assureront le lien horizotal entre ces bornes. Un trou au préalable avec la mèche à bois permet un emboutage de style mortaise/ tenon.

Perçeuse et mèche à bois

Mise en place de  la rembarde

Puis ce sont des branchages légers de charmes attachés à l’osier et figés en terre qui forment une légère résille.
Réelle « palissade écolo » et  » pas chère », elle sera utile à merveille pour retenir les chères fleurs hautes de la jachère.
Bien évidemment la longévité ne sera pas des plus flagrante mais le remplacement des branchages sera une chose aisée car ce n’est pas la matière première qui manque dans le petit bois.

Vue d'angle de la clotûre

Noeuds d'osier

Vue d'ensemble

Un simple passage de motoculteur permet de soulager la terre fortement compactée par nos passages répétés lors des travaux, désormais il faut attendre le soleil et la chaleur pour le semis; rendez-vous  le mois où chacun fait ce qui lui plait!

Allée entre clotûre et haie des charmes