Le plan parfait

Catégories :JardinMots-clefs : ,

A t’il rendu son tablier ? Est-il malade ?… Est-il mort ? Toutes les interrogations possibles accompagnent vos mails d’inquiètudes arrivant à la messagerie du Prieuré !
Rien de tout cela, mais avec cet hiver avare de lumière le moral n’était pas au beau fixe ; dans quelques jours c’est le franchissement vers la constellation du Taureau et son soleil régénérant : les affaires reprennent !

L’hiver ténébreux n’est pas évidemment le coupable idéal et principal, l’activité intense hivernale au jardin laissait peu de place aux travaux d’écritures. Cet un hiver des changements profonds, des métamorphoses avec un tantinet des passages aux allures apocalyptiques digne des visions de St Jean… rien de traumatisant, les jardiniers sont aguerris à toutes ces situations radicales.

Palmettes U simple de pommiers "Grand Alexandre"

Pour donner une idée, l’article  » Bob le chat » posté  parallèlement avec celui-ci créé une fenêtre » flash back » sur ces moments par exemple de novembre dernier.
Bref tout cela est derrière nous ; le timing des travaux avec le calendrier s’est déroulé comme prévu, c’est maintenant le moment des semis et autres activités plus prêt de la finesse et la délicatesse que requiert le jardinage.
Le gazon est en pleine pousse, tout comme les charmes qui déploient généreusement leurs feuilles, le merveilleux actuel c’est bien sûr la floraison des fruitiers.

Palmette à la diable de prunier "St Catherine"

Comment se lasser des ces parfums et couleurs printanières? Cette année est une année à fleurs et c’était annoncé de longue date dans le calendrier astrologique de la civilisation Atlante revu et complété voilà quelques année par Pierre Dac dans son pertinent almanach  » L’os à moelle », tout se passe pour le mieux si le froid ne montre pas un petit bout de son nez dans les deux prochaines semaines… les fameux Saints de glace, brrr, j’en ai déjà froid dans le dos!

Fleurs somptueuses pour le regard qui ne doivent pas détourner le jardinier de son devoir de travail, c’est le bon moment d’intervenir avec le sécateur. Peu habile dans la taille des fruitier, j’attends toujours le dernier instant pour intervenir et pratiquer la taille de printemps, les différents bourgeons sont si visibles et distincts que l’oeil à bois et l’oeil à fleurs sont très identifiables.

Palmettes obliques un étage de poiriers "Epine du Mas"

Cette intervention est juste une mission de contrôle et de simplification car elle est fait suite logique aux diverses autres pratiques de la saison 2012 sur les fruitiers, donc pas de gros chambardements. Le bonheur absolu pour cette année étant même la pratique  de suppression de fleurs car beaucoup trop…nombreuses sur certaines formes palissées !

Cordon horizontal bilatéral de poirier "Luoise Bonne"

Sinon des simplifications dans les ramifications, la coupe de départs à bois tardifs de l’année passée, le rabat vers des yeux à fleurs formés au plus près des charpentières, l’éviction des branches mortes…bref  de quoi être content et satisfait de la présente configuration et la tournure actuelle qu’offre le jardin du Prieuré.
Tous au jardin, c’est ouvert!