Bob le chat

Catégories :JardinMots-clefs : , , , , ,

Vous connaissez certainement « Bob l’éponge », personnellement j’avais suivi voici quelques années auprès d’un de mes petits neveux les aventures de  » Bob le bricoleur ». Voici aujourd’hui  la rencontre avec  » Bob le chat »!Plus connu dans ses contrées natives sous le nom de Bobcat, ce « personnage » mécanique motorisé dispose d’un godet, de quatre roues et se conduit comme un tank; canon de tir en moins!
C’est la révolution dans les jardins d’Orsan, l’heure est aux bouleversements! Non pas un démantelement irraisonné et préjudiciable, mais une saine révision cadastrale. Dans cet optique de métamorphose et d’une transfiguration réussie, le déplacement et la re-considération de certains jardins est à l’ordre du jour des travaux.
Exit le jardin des plessis, Mortibus le potager, Out le jardin de Marie…! Autant vous dire quela brigade des jardiniers du Prieuré n’est pas à la noce.

Les carrés des plessis

Bob en action
Construire un jardin de toute pièce n’est pas de tout repos mais quand s’ajoute le gommage d’un ancien parallèlement, nous approchons les travaux d’Hercule!
Autant dire que depuis l’entrée de l’hiver nous ne faisons pas dans le fin jardinage, avec ses techniques délicates dignes des plus grands orfèvres.
Arrachages divers, nivellement, manipulations lourdes et déplacement de terre végétale ont été notre quotidien! Les derniers volumes de terre sont en cours de transit grâce au fameux Bobcat!
L’étroitesse du passage du jardin des plessis etl’espace restreint pour les déplacements implique l’utilisation de ce micro chargeur, mais la plus grosse considération a été l’important volume de terre contenu dans les neufs jardinières; près de 50 m3! Trop lourd pour le réaliser avec des brouettes dans le laps de temps affecté… avec le quota de bras disponible.
La destruction et l’enlévement des plessis sont facilement opérés, puis commence les chargements et le transport avec le tracteur remorque pour véhiculer cette terre vers le nouveau site.

Cinquante mètres cubes de terre!
Vous souvenez-vous de la surface proche du restaurant? Une cour avec des châtaigniers, un taillis decharmes en rotonde dans l’axe du verger des fruits rouges et le jardin des Simples. Disparue, éffacée, désormais cet espace offre une somptueuse ordonnance de jardinières, des panneaux en croisillons de bambous. Ce nouveau site devient le Potager et les Plantes Médicinales se voient recevoir un nouvel écrin accolé à ce potager mélangeant légumes et fleurs.
Sans compter les autres surprises à venir sur cette zone, bref Orsan ne perd rien au change mais offrira aux visiteurs un nouveau visage sans préjudice en quantité et qualité.

Gros plan sur Bob!

Les gros bouleversementssont derrière nous ( presque!), maintenant l’heure est aux constructions délicates, aux fines structures internes at aux plantations et transplantations. C’est l’habillage après les gros terrassements et les fondations, voici le temps chéri de son élévation objective ; enfin du jardinage! Pour comparaison et la compréhension; lors de la construction d’une maison voyez comme le temps de la pose du papier peint et l’aménagement en mobilier est plus agréable que les fonds de tranchées boueux, les chappes de béton et l’enfouissement des réseaux! Pénibles et peu émancipatoires mais pourtant vitaux, is’nt it?
« Bob le chat » est reparti vers d’autres chantiers. A Orsan les travaux se poursuivent en d’autres lieux , notamment la  » nouvelle roseraie ». Il sera question de bambous, de lattes et de tuteurs…

C'est fini!