La Phacélie

Voici la solution idéale pour les surfaces du jardin en attente d’occupation et par la même occasion produire un couvert végétal: la Phacélie serait bien la clé de vos problèmes.
La Phacélie ne fait pas que des feuilles bleu lavande mais aussi de ravissantes , c’est très attrayant pour nos amies les abeilles.

Elle fait partie de la catégorie des plantes méllifères, ce qui fait d’elle une beauté pour les yeux et indirectement une bonté pour le corps.
La phacélie n’est pas difficile de culture, elle aime tous les sols, sols qu’elle fertilise puisqu’elle possède aussi la casquette d’engrais vert.

Vue d'ensemble d'un parterre de phacélie
Pour ce choix agronomique il suffit de broyer la phacélie environ deux mois après le semis, deux solutions tout de même;
- soit en début de floraison ( dommage pour les abeilles! )
- soit en fin de floraison ( tant mieux pour les abeilles! )
Le passage de la tondeuse sans le bac de ramassage est probable tout comme une fauche manuelle  pour les petites surfaces. Le fauchage mécanique ( débroussailleuse ) est aussi envisageable.
Suite à cela il faut enfouir les déchets organiques avec la pelle bèche, motoculteur… ce sera  » bueno ‘ pour les légumes d’hiver!
Pour les semis  de phacélie tardifs et donc peu avancés, il est possible d’enfouir directement, idem le cas échéant si le gel a montré le bout de son nez et qu’il a déja fait son action.
Feuilles , fleurs de phacélie.Quand semé?
Soit en semis de printemps ou de fin d’été donc, et n’étant ni une légumineuse ni une une graminée, la phacélie ne rentre pas dans le cadre des fameuses rotations de cultures donc rien ne vous empêche de la faire au même endroit coup sur coup.
A Orsan, nous voullions jouer sur les deux vertus de la phacélie, méllifère et engrais vert tout en bénéficiant de son rôle  » stop herbes indésirables « grâce à son système dense et très développé, c’est pourquoi le semis a été réalisé au printemps.
La préparation du sol se fait comme pour un gazon, rien n’empêche comme ce fut le cas au Prieuré d’apporter une fumure.
La densité de semis est de 200gr/100m2, et après le passage de la griffe  pour égaliser la semence nous avons roulé les terres comme pour un gazon.
La phacélie pousse … vite ! De surcroît avec les pluies abondantes de ce début d’année c’est très rapidement que les parcelles en attente de  » Domus apis  » sont devenues vertes puis bleues.

Monsieur le bourdon terrestre...

Actuellement, bien que nous sommes mi-juillet, la floraison est toujours  active. Les abeilles, mais aussi les bourdons, papillons et divers autres insectes sont au rendez-vous et fréquentent assidûment les bouquets floraux.

Madame l'abeille...
La semence de phacélie  ( Phacelia tanacetifolia )  est très commune dans la plupart des graineteries, plus difficile de trouver celle d’une cousine Phacelia campanularia. Cette dernière présente des fleurs très ressemblantes avec des campanules, alors que celles de  » tanacifolia  » sont en crossettes plumeuses.

Gros plan plongeant d'une inflorescence
Gros plan de profil d'une inflorescence
Si vous ne désirez pas un tapis fleuris essentiellement de phacélies… vous devez opter pour les jachères fleuries.
Dans certaines compositions ( dites méllifères évidemment ! ) la phacélie ( Phacelia tanacetifolia )  y est souvent présente avec de nombreuses autres annuelles toutes aussi attrayantes.
C’est l’exemple en ce moment dans notre jachère fleurie le long du potager, jachère apparue suite au programme  » A la recherche de la lumière « . Ainsi remplacant l’obèse haie disparate, ce sont désormais les  lavatères, mallopes, oeillets, gaillardes…  qui tiennent compagnie aux phacélies dans la même composition.

La jachère fleurie du potager
Un doute? A vérifier sur place!