Résurrection !

Catégories :PotagerMots-clefs : , , , , ,

Les racines latines de ce mot veulent dire réveiller. Réveil, c’est bien ce qui se passe en ce moment dans le jardin.
C’est aussi le sens de relever, sortir de terre qui est dans ce mot, le projet « A la recherche de la lumière » était enterré depuis de longues semaines… désormais la lumière est faite.

Depuis l’arrachage de la haie et l’évacuation des mauvaises terres, l’endroit était lourdement en sommeil. Mais avec l’ouverture qui approche il était temps d’ouvrir l’œil. Tara à repris les plans dans les cartons et l’affaire est tranchée de concert !

Déchargement de la terre

Apport terre végétale
Un cadre de poutres redessine l’emprise de la haie au sol. Cette réserve de bois reçoit une nouvelle terre végétale que nous gardons précieusement en stock pour les coups durs.

Remplissage du cadre

Epierrage après apport de la terre
Dans la partie la plus dégagée ce sont des chassis-coffres qui sont alignés en rang d’oignon.
Face au soleil levant, l’exposition est idéale pour la germination des graines.
Grâce à l’épaisseur de terre fraîchement apportée, les semis à repiquer seront ainsi réalisés en pleine terre sous la chaleur des vérrières.
Un chemin de planches assure l’accès sur l’arrière des chassis, coté qui permet l’ouverture du chassis pour le travail usuel.

Alignement des chassis cloches

Chemin de planches pour le travail

L’autre partie de la haie ancienne est agrémentée de pyramides en gaulettes qui recevront cobées et ipomées. De plus, toute la surface sera semée en jachère fleurie pour la couleur, les parfums et les abeilles.
Une haute palissade de gaulette bouche la vue sur un trou important dans la haie restante ; les plantes grimpantes annuelles devraient rapidement venir à bout de ce mur !

Pyramides pour grimpantes

Barrière palissade

Il est encore tôt pour le semis de la prairie fleurie mais dès la semaine prochaine les chassis seront sollicités et joueront leur rôle pour la levée d’avril…