Paroles de jardinière : Liesl

Catégories :Jardin, Sorties et rencontresMots-clefs : , , , ,

Pendant deux semaines, Liesl a partagé mon quotidien de jardinier au cœur des jardins d’Orsan. Liesl est le Chef  jardinier de Babylonstoren, un jardin remarquable près du Cap en Afrique du Sud, un projet pharaonique qui n’est pas étranger à Tara. Sa visite sur les terres du Prieuré n’était pas essentiellement touristique mais avait aussi un objectif instructif.

La taille et le palissage des rosiers grimpants, la taille et toutes les techniques qui s’y rattachent concernant la mise à fruits des formes fruitières palissées… et combien d’autres demandes encore toutes relatives au jardinage n’avons nous pas abordées.
A la vue du plan général et de celui des jardins de Babylonstoren je saisis la nécessité de quatorze jardiniers. Ajoutez à cela des canards et des poules et une infinité de plantes comme l’indique la liste, il y a de quoi s’arracher les cheveux !
Pour l’approche du travail avec les rosiers, il fut aisé de travailler les rosiers non remontant car c’est le plein moment.

Pierres pour abaisser les coursonnes

Coté fruitiers, pas de souci pour ce qui est de la taille d’été avec le palissage en arcure, les cassures. Mais pour la taille d’hiver j’ai du supprimer les feuilles de certains fruitiers pour simuler une situation hivernale… puis désigner et faire reconnaître le dard, l’éventuelle future lambourde, la brindille simple et sa possible évolution en brindille couronnée !
Et surtout expliquer ce qui peut advenir de ces éléments selon leurs positions et l’afflux de sève et enfin mettre en pratique des exercices de taille, tel si nous étions en février/mars 2012 !
Tout cela avec un rythme saisonnier inversé avec l’Afrique du Sud et surtout des compétences en anglais limitées à « Bryan is in the kitchen ».
Les photos qui accompagnent le texte de Liesl sont celles qu’elles a pris soin de réaliser pour son article. Enfin, il n’y pas de raison que je sois seul à me faire des nœuds dans la tête, pour lire Liesl tous à vos dictionnaires…

Poires Williams sur cordon

Gardening in Orsan.
For two weeks in July, my life stopped its usual routine and I came to garden in Orsan. It’s been an intensive time that has greatly increased my horticultural skills and also joyful, enriching experience.
Back home in South Africa, Patrice Taravella  has designed another garden at Babylonstoren, a historical Cape Dutch farm near Stellenbosch in the Cape, where I work as a gardener. Similar to Orsan, the garden at Babylonstoren is rural in character, formal in design and focus on the production of edible plants. The head gardener at Orsan, Gilles Guillot has been part of the team for almost 20 years and has mastered his craft to an fine art. I specially came to learn from him and the other 4 gardeners. They gave generously, explaining patiently in their best English about the basics of their vegetable garden to the complex pruning and training fruit trees in the traditional French way.

pruning roses

Gilles started my training with pruning roses, as he uses many of the same techniques on his fruit trees. We did a summer prune on the old fashioned climbing roses that flower only once in springsuch as City of York et Wedding Day. I pruned mostly in the rain and with hands shredded by the thorns, but was well rewarded after 3 days when Gilles allowed me to start pruning his precious form fruit trees, many which take 15 to 20 years to reach their final shape.

training fruit trees

winter prune

We pruned apples trained in a cordon, pears trained into double U pallisade and cone shapes. The summer prune done at this time of the year is mainly to control the fast new growth, but much to my surprise Gilles continued to strip some of  his pear trees of leaves to simulate winter and demonstrate the important winter prune when most is cut to shape and encourage fruiting.

estelle with vegbasket

I also spent a day with Estelle in the vegetable garden. Early morning she harvested for the first hour what’s ripe and needed for the restaurant. There after we sowed and planted salad seedlings, tied and pruned tomatoes that are fruiting abundantly this year, watered and weeded. Estelle’s special interest is bees and it was fascinating tracking their activity between the different herb and vegetable flowers.

nest

Life at Orsan is designed to feed body, mind and soul. This was indeed my experience working with the team that make this paradise real.

Arcures sur pommier

Le jardin permet à des personnes de se rencontrer, qui autrement seraient restées étrangères l’une à l’autre. Je suis toujours satisfait de ces rencontres dont le point central est le métier. Rencontre humaine et moment d’échange, temps de partage et de transmission autour de paroles et de gestes du jardinage.

Poires sur palmette

Ces rencontres franches et sans ombre me font toujours réver à une fraternité de métier… ah, si tous les jardiniers et jardinières de la terre voulaient se donner la main !