Géomètre

Catégories :Faune, InsectesMots-clefs : , , , , , , , ,

Vous connaissez certainement le géomètre, celui avec lequel vous avez eu à faire pour un bornage de propriété. Mais la Géomètre, l’avez-vous déjà rencontrée ? Ce n’est pas l’épouse du géomètre !
Le géomètre et la Géomètre ont bien un point commun… celui de mesurer la terre. Voici quelques lignes concernant des Hétérocères : les papillons de nuit. Les Géométridae sont des papillons de moyenne taille voire assez petits, avec au stade larvaire des chenilles aux déplacements particuliers.
La famille des Géometridae est universellement connue avec ses représentants aux corps étroits et aux ailes aux contours anguleux.

Camptogramma bilineata

La plupart de ces papillons plaquent leurs ailes au support sur lequel ils sont posés, mais quelques uns les tiennent relevés comme les papillons de jour (Rhopalocères). Tous les papillons de cette famille ne se nomment pas forcément… géomètre ! Vous trouverez la Phalène printanière, la Timandre aimée, la Brocatelle d’or ou la très colorée Zérène du groseillier par exemple.

Chenille arpenteuse

L’un d’entres eux toutefois se nomme la Géomètre papillonaire (Geometra papilionaria) : elle vole de juin à août et sa chenille se nourrit de noisetier, bouleau et hêtre. C’est une belle espèce très présente en France et qui se rencontre dans les haies et les lieux boisés. Sa chenille brune passe l’hiver posée sur une brindille. Quand le printemps et les bourgeons surgissent elle devient verte avec des verrues dorsales brunes se confondant dès lors avec les feuillages printaniers.

Chenille arpenteuse

La chenille semble reporter une mesure lors de ses avancements, l’analogie avec l’ unité de base d’une chaîne d’arpenteur lui vaut le nom de chenille arpenteuse, terme générique pour toutes les chenilles de cette famille. Ces chenilles se remarquent principalement pendant leurs déplacements, leur mimétisme avec le milieu où elles vivent les rendant totalement invisibles. Ajoutez à cela un immobilisme à toute épreuve lorsqu’un danger survient et il faut un œil aguerri pour démasquer ces chenilles des brindilles !
Tombée du ciel ? C’est souvent ainsi que je découvre l’une d’elle dans les médicinales en posture figée du « garde à vous ». Je trouve assez cocasse également les rencontres avec ces chenilles dans le cloître, je me dis qu’elles sont courageuses pour arpenter et mesurer ce cloître de 45 m de coté avec une enjambée de quelques centimètres.

Geometra papilionaria

Les imagos sont plus difficiles à observer sauf s’ils sont dérangés en plein jour alors qu’ils font une sieste réparatrice. Pour certaines espèces, vous ne pourrez pratiquement voir que des sujets mâles. Ce n’est pas que les femelles soient timides et n’osent se montrer, mais pour des raisons très terre à terre. Leurs ailes sont atrophiées les contraignant à rester cachées dans les végétaux ou tout autre support favorable.

Papillon nocturne femelle aptère

La Géomètre n’est pas une bonne prise pour les collectionneurs de papillons : la couleur de ses ailes ternit après la mort du papillon.