Félicité et Perpétue

Catégories :RosiersMots-clefs : , , , , , , ,

Félicité et Perpétue sont deux jeunes femmes chrétiennes de Tunisie (ville actuelle de Tebourda) qui ont été martyrisées dans l’amphithéâtre de Carthage. Cela se passait le 7 mars 303, suite à une arrestation des années auparavant sous l’Empereur Septime-Sévère et dans le cadre d’une forte répréssion à l’égard des communautés Chrétiennes nord africaines. « Félicité et Perpétue » est le nom d’un rosier liane sélectionné en 1827 par le pépiniériste Antoine A. Jacques. Le rosier porte le nom des deux filles de son créateur prénommées ainsi en l’honneur des deux saintes martyrisées.

A Orsan, vous pouvez admirer deux spécimens dans le cloître ou il accepte la mi-ombre. C’est un rosier vigoureux au feuillage robuste et brillant, peu sensible aux maladies. Non remontant, il est toutefois généreux de floraison avec des fleurs groupées allant du rose au blanc selon l’avancement de la floraison.
Nommé parfois « Bouquet de la Mariée », ce cultivar est hypothétiquement issu d’une hybridation entre Rosa sempervirens et d’un Noisette.
Tenus et maintenus comme des lapins dans un clapier, les deux rosiers « Félicité et Perpétue » sont présentés de façon peu habituelle pour des lianes… mais un jardinier est quelque part aussi un dompteur !
Avec cette météo avancée, la floraison de ces rosiers est terminée et la taille est au goût du jour. C’est aussi le moment opportun pour remplacer les supports « araignées » du cloître (modèles très légers et fixes) par les supports « cloches » réalisés cet hiver (modèles robustes et mobiles).
Déjà largement abordée… voici à nouveau le protocole de taille pour ce genre de rosier et avec ce type de conduite spécifique.

Rosier Félicité et Perpétue en fin de floraison

Tout d’abord reconnaissance et mise à l’écart des allongements de l’année.

Sélection des allongements de l'année

L’opération qui suit est très rapide et facile : arrachage de l’ancienne structure de palissage avec la suppression du rosier porté par ce support ! Ceci est réalisable avec ce type de rosier grâce à sa vigueur et son éducation avec cette manière de palissage.

Elimination de l'ancien support araignée

Puis c’est la mise en place du support « cloche » pour la présentation des rosiers « Félicité et Perpétue » pour l’année 2011.

Positionnement du support cloche

La suite est aisée avec l’attache des allongements en veillant à garnir au maximum la demi sphère tressée de châtaignier.

Palissage des allongements de l'année

Trente minutes, top chrono ! Michel et Maxence, les stagiaires actuels, après avoir observé et questionné doivent désormais copier et travailler chacun leur rosier.
Ils commencent par se gratter la tête, puis…

Détail de palissage