Cerf-volant

Catégories :Faune, InsectesMots-clefs : , , , , , ,

Le problème majeur avec les mots clés et les moteurs de recherche, c’est qu’ils ne font pas dans le détail et les subtilités de la langue ! Après tout l’erreur est peut-être humaine… il me suffisait d’enregistrer dans ma photothèque mon cerf-volant de précision sous les termes « ailes de cerf-volant ». Et demander lucane cerf-volant (Lucanus cervus) pour être convenablement dirigé vers un splendide coléoptère de la faune locale, un cuirassé aux mandibules assez prononcées. Autre point important, la femelle du lucane n’est pas la lucarne… encore moins la biche connue en quincaillerie pour son fameux pied ! La Petite biche (Dorcus parallelipipedus) est un genre et une espèce à part entière.

Aile de cerf volant free style

Blague à part, ces insectes sont des coléoptères, ce qui veut dire que les insectes de cet ordre possèdent des ailes sous des élytres.
Capable de voler comme tout autre représentant de cet ordre, le lucane se rencontre pourtant souvent au sol. Une marche dandinante et parfois chancelante font de lui une proie facile pour les chouettes friandes de chair fraîche. Il n’est pas rare de trouver des têtes de lucanes sur les chemins forestiers, rebut d’un festin de prédateur.

Lucane cerf volant femelle

C’est le plus gros coléoptère d’Europe avec une tête énorme et des mandibules importantes pour le mâle. Ces derniers rappelant le bois des Cervidés, il est devenu le cerf volant.
Selon un entomologiste américain, Frank Cowan, les anciens (lesquels ?) appelaient les bœufs et les éléphants lucaslucana. C’est une possible explication pour le nom de coléoptère.
Les mandibules impressionnantes servent aux mâles pour les combats amoureux, mais pour ce qui est de ressentir un pincement douloureux lors d’une morsure, la femelle avec ses mandibules courtes et robustes est bien plus redoutable.
Les mâles sont polymorphes : la taille et la forme du corps, les dimensions des mandibules, tout est variable. Attention, si vous trouvez un lucane mâle de petite taille, ce n’est pas un jeune ! Seule la larve peut croître, elle dispose pour cela de 4/5 ans avant de se nymphoser.
Les coléoptères ont un cycle à métamorphose complète, quatre stades se succèdent : œuf, larve, nymphe, imago ou insecte parfait.

Lucane cerf volant mâle

Les forêts de chênes sont le biotope du lucane, il adore les souches de chênes voire le bois partiellement décomposé de la plupart des essences caducifoliées.
Plutôt actif au crépuscule ou son vol bruyant ne passe pas inaperçu, en journée le lucane s’observe sur le tronc ou les branches des chênes.
Apparaissant depuis mi-avril il est très présent en juin où il n’est pas rare de tomber nez à nez avec ces magnifiques « tanks chitinés ».
Orsan regorge de chênes et de souches abandonnées à la nature : quelques spécimens venant des bois alentours échouent dans le jardin… comme des « Bombardiers B52 » en manque de carburant…