Herbe à mille trous

Catégories :Botanique, Flore, MédicinalesMots-clefs : , , , , ,

Autrement dit, Millepertuis ! Voici en ce mois de juin quelques lignes sur le Millepertuis commum (Hypericum perforatum). C’est la reine des plantes de la Saint-Jean, sa cueillette se faisait à minuit lors du solstice d’été. Le millepertuis est aussi appelé Herbe de la Saint-Jean, ceci en rapport avec la confrérie des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Les chevaliers l’utilisaient comme vulnéraire sur les champs de bataille des croisades. La réputation d’éloigner les mauvais esprits valut au millepertuis le nom de Fuga daemonum. Les démons et autres esprits des ténèbres ont peur des créatures solaires et des odeurs de sainteté ! Le millepertuis exhale une odeur balsamique rappelant l’encens.

Revenons sur le nom latin de cette espèce : perforatum soit perforé. C’est une allusion aux glandes foliaires translucides à l’aspect de trous d’où également le nom d’herbe percée pour désigner le millepertuis. Ces glandes sont situées sur les feuilles, ce sont des poches sécrétices formées de cellules translucides dépourvues de chlorophylle.
Chacune de ces cavités contient une goutte d’huile essentielle. A contre jour, on peut très bien observer les nervures épaisses ainsi que les glandes renfermant l’essence et les points noirs en bordure de feuille.

Glandes transparentes et points noirs

Le millepertuis est une plante perenne avec une souche ligneuse très ramifiée. Il fleurit en larges pannicules aux fleurs jaune or, les fleurs sont souvent par trois.
Un seul plant peut produire 30 000 graines que le vent disperse allégrement.
C’est une plante affamée de soleil (héliophile) : le millepertuis se rencontre au plein soleil en sol plus ou moins riche.

Les parties actives du millepertuis portent le nom de Herba hyperici, il s’agit des sommités fleuries. Les parties supérieures sont coupées à 30/40 cm et mises à sécher pendues en bouquets. Coté feuilles, les points noirs contiennent un colorant rouge-noir huileux, fluorescent et parfumé : l’hypéricine. Les glandes transparentes renferment une huile essentielle amère : l’hypéroside.

L’huile de millepertuis (oleum hyperici) s’obtient par macération des sommités fleuries. Cette huile de couleur rouge vif est surnommée le sang du Christ (l’oli rougé des Provencaux). Attention, le millepertuis est une plante photosensibilatrice.
Que ce soit en usage interne ou en en usage externe il faut éviter de s’exposer au soleil pendant le temps de la cure.

Inflorescences de Millepertuis

Topique universel, l’huile rouge s’employait tout autant contre les rhumatismes, les ecchymoses, les foulures, la sciatique…
L’usage externe des propriétés du millepertuis est connu sur les brûlures, les coups de soleil…
En usage interne, le millepertuis est un bon balsamique dans la lutte contre les catarrhes qu’ils soient d’origines pulmonaires ou intestinaux.
Avec autant de propriétés médicinales l’Herba sancti Joanis serait vite issue au rang de panacée avec le statut de « Toute saine ». Voilà pourquoi, à défaut de connaître et de pouvoir reconnaître cette plante en pleine nature, vous pouvez l’observer dans un carré du Jardin des Simples d’Orsan.
Il s’agit du carré n°…