Protections au potager

Catégories :Jardin, Outils, PotagerMots-clefs : , , , , , , , ,

Les cultures du potager demandent beaucoup d’attentions. Parmi les bons soins distribués par le jardinier il y a de nombreuses mesures protectrices : le jardinier comme le grand frère d’une famille nombreuse devient un protecteur du potager. Le début du mois de mai reste frais en nuitées et matinées, le chassis coffre permet la culture d’herbes frileuses comme la roquette cultivée. L’aération et l’arrosage sont rapides avec la fenêtre vitrée qui s’ouvre en trois positions.

planche de roquettes

Les graines de Cucurbitacées sont semées en alvéoles ce qui nécessite beaucoup d’espace. Un long tunnel recouvert d’un film « spécial serre » est très approprié pour la levée et l’emprise au sol des plaques alvéolées. Le film procure une atmosphère chaude et humide idéale pour la germination des graines. Sitôt les citrouilles franchement hors de terre, l’aération et l’arrosage demandent une gymnastique quotidienne en ce qui concerne la manipulation du film plastique.

semis de citrouilles

Voici un autre registre de protection, car face au froid arrive le chaud et la sécheresse. Pour le repiquage des poireaux et assurer les premiers jours de leurs reprises rien ne vaut une petite tranchée pour les recevoir. Cette tranchée permet une plantation en profondeur ce qui favorisera à long terme une longueur de tige à blanchir plus importante, et cette tranchée est la garantie d’une abondante irrigation tout au long du développement des poireaux.

repiquage de poireaux

Plus sensible au repiquage sous les grosses chaleurs, la poirée est aidée dans cette phase délicate par un léger ombrage. Ce voile est celui utilisé pour le forcage tôt au printemps contre le froid, mais cela fonctionne tout autant pour protéger des rayons du soleil. La même disposition est prise en ce moment lors du repiquage des salades et betteraves.

voile de forçage

Un bon fruit juteux lors d’un après-midi ensoleillé est très apprécié par les merles, le filet reste une valeur sûre ! Pour les plantations de fraisiers aux formes particulières des bambous ramifiés plantés en terre permettent de tendre le filet sur les fruits. Pour les planches de fraisiers aux formes géométriques le filet est tendu sur les arceaux métalliques d’un petit tunnel. Des pierres et des morceaux de bois tiennent les bords des filets au sol.

filet de protection

L’important dans cette protection c’est de ne laisser aucun passage flagrant et de dégager le filet des fruits : ceci dit, les oiseaux sont méfiants et de crainte d’un piège ils abandonnent rapidement la cueillette sauvage des fraises… Est-ce autant efficace avec les jeunes gourmands ?

arceau de tunnel