Plantation des tomates

Catégories :Jardin, PotagerMots-clefs : , , ,

Je sais, je sais, je sais… les saints de glace ne sont pas derrière nous, mais il y a tant de travaux en perspective que je dois acquitter certaines opérations coûte que coûte. De plus, les nombreux visiteurs de cette début de saison ne peuvent se contenter de regarder des tuteurs nus.Inutile de préciser que je suis angoissé à l’idée d’une tardive morsure du froid ou d’un orage de grêle : 140 plants de tomates en péril, ce n’est pas rien !
Ce nombre important permet un large éventail de présentation de variétés : Rose de Berne, Noire de Crimée, Coeur de bœuf, Ananas, Andine cornue… etc,  pour les anciennes.
St-Pierre, Pyros, Marmande, Bali… etc, pour les modernes.
Cerise rouge, Poire rouge, Poire jaune pour l’apéritif !

Tomates en barquette

Mottes sèches de tomates

Ces plants sont en mottes, ce qui est le plus pratique étant donné le temps de plantation et de préparation nécessaire pour mettre en terre cette centaine de tomates, cette plantation s’effectuant sur plusieurs jours. Le plant en racines nues est tout aussi sûr de reprise et de pérénnité.

Irrigation tomates

Avant toutes choses direction l’abreuvoir pour chacun de ces plants histoire de bien humidifier la motte de tourbe/terreau.

Trou de plantation tomate

Le trou de plantation est d’une profondeur d’environ 10 cm. Le plant de tomate peut, et doit être enterré de 3 à 4 cm pour être renforcé de la base.

Hauteur de plantation

Sur cette partie de tige enterrée, des racines se développent assurant une reprise et une vigueur franches.

Dosage corne broyée

Très facultatif mais assez intérressant pour la santé et le bon développement des plants, je veux parler de l’apport de corne broyée dans le fond de trou de plantation. Une pincée est suffisante pour la vie saisonnière de la tomate, l’excès non utilisé n’est pas pour autant perdu car il reste en terre et participe à son enrichissement.

Apport corne

Tomate plantée

La suite est courante à toutes les plantations, après avoir tassé la terre et formé une cuvette il suffit de procéder à un sérieux arrosage qui devra être suivit régulièrement. Histoire d’avoir l’esprit tranquille… un épandage d’appâts anti limaces et escargots est tout à fait sécurisant.

Arrosage tomate

Dernière note concernant chacune de ces plantations c’est une petite ardoise d’identification pour renseigner les visiteurs du jardin, mais aussi pour que les cuisiniers apprennent de quelle tomate il s’agit lors des récoltes.

Etiquettage tomate

Le sort en est jeté, que St-Fiacre protège nos tomates !