La casseille : pour les apprentis jardiniers

Catégories :Jardin, VergerMots-clefs : , , ,

Cet hybride entre un cassis et un groseillier épineux est la plante idéale pour les envieux et amoureux des formes conduites : vigoureuse, fructifère et généreuse elle obéit sans broncher aux ordres de tous les jardiniers… apprentis y compris. Premièrement, sa multiplication est très aisée par bouturage ou marcottage. Il suffit donc de se procurer un rameau initial pour à moyen terme posséder tout un verger.
Deuxièmement, ce premier plant peut s’acquérir auprès d’un ami possédant dans son jardin une touffe de caseille : comment refuserait-il de donner une branche ? Cette plante à petits fruits est la plante de l’amitié sans conteste !
Enfin, son fruit de la taille d’une groseille à maquereau est plus avantageux à la récolte que le ramassage des cassis, le reste est une histoire de goût…

Casseillier en spirale

Au Prieuré d’Orsan trois généreux dons de rejetons casseilliers se sont transformés en cœur, pyramide spiralée et géométrie murale.

Allongements casseillier

La formation suit les mêmes principes constructeurs que ceux servant à élaborer les arbres à pépins et à noyaux. Avec l’avantage sérieux que vous pourrez garder chaque année une longueur d’allongement pour la formation bien plus longue que celle préconisée dans le cas des grands fruitiers.

Coeur de casseillier

Les départs sur les charpentières voués à devenir les coursonnes seront taillés comme dans le cas d’un groseillier à maquereau ou autre petit fruit en palmette : il faut provoquer des ramifications courtes pour forcer l’apparition des fruits proche de ces dites charpentières.

Taille coursonne casseillier

A Orsan, les caseilles palissées sont encore des adolescentes aussi je ne peux parler de leur tenue à long terme, mais je crains comme pour tout ce qui est des fruitiers et petits fruits maitrisés en formes contraignantes un vieillisement prématuré et l’incontournable remplacement des charpentières… tour de magie délicat avec des géométries strictes !

Palmette murale

Le jeune âge également de toutes ces formes de casseilles présentes au Prieuré ne favorise pas encore une abondante production, mais certaines coursonnes commencent à fructifier. Cette plante est vraiment malléable à souhait pour jouer à l’apprenti formateur, cette largesse d’utilisation se poursuit même dans l’orthographe de son nom, puique vous pouvez l’écrire caseille ou casseille.

Croisement entre Ribes nigrum et Ribes divaricatum, la caseille présente l’avantage de ne pas avoir d’épines et d’être très résistante aux maladies.
Ajoutez à tout ceci une richesse en vitamine C dans ses fruits et une saveur acidulée procurant un goût proche du cassis mais avec la texture de la groseille à maquereau, dois-je être plus clair en vous invitant vivement à installer dans votre jardin cette très chère casseille ?